Navigation

Partagez|

pulsion gâteau (skylar)


avatar
ADMINl'âme du bordel

Voir le profil de l'utilisateur

Infos de base
Statut : Célibataire
Occupation : sans emploi
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 08/11/2016
Conversations : 105
Avatar : cora keegan
Crédits : colorful bird
Prénom : anaïs (istruggle)
Fiche RPG


Sujet ▲ pulsion gâteau (skylar)

Jeu 17 Nov - 20:29

Vingt minutes. Vingt terriblement longues minutes que tu te perds dans tes draps, trop happée par l'envie de rien pour bouger ne serait-ce qu'un petit orteil hors de ce délicieux matelas. Depuis que t'es née, t'as jamais vraiment connue de matelas aussi confortable, un matelas qui te donnes envie de traîner au lit. Ton pieu quand t'étais encore chez ta mère, il était confortable ne faut pas croire, mais c'était le genre de matelas trop dur, et toi tu préfères les matelas mous, ce qui te permettes de t'y enfoncer, ceux dans lesquels tu te loves pour ton plus grand plaisir. T'étais bien partie pour passer ta journée dans cette chambre qu'est pas la tienne, mais qui le devient un peu plus chaque jour avec tes vêtements qui traînent. Tu les éparpilles dans la chambre, un peu comme tes pensées se perdent dans ton esprit. T'as une culotte qui traîne sur la commode et un soutiens gorge sur le bureau. Ton pantalon chevauche la chaise et ton t-shirt est surement perdu sous lit. Le reste de tes vêtements traînent dans les coins de la pièce et tu te dis qu'heureusement que la coincée de Skylar rentre pas ici, elle ferait une syncope pour une malheureuse culotte qui se balade. T'aimes pas ranger, t'as jamais aimé ça, comme faire la cuisine sauf peut-être des gâteaux. Des gâteaux. Et si tu faisais un putain de gâteau ? Ouais, t'as envie de manger sucré, un truc un peu gras qui va te tomber sur les hanches. Tu te lèves d'un coup d'entre les couettes. Ton pyjama ? un t-shirt bleu et un short rose, des couleurs qui claquent comme ta personnalité. Heureusement tu sais par cœur ou est la cuisine, alors tu cours presque dedans et tu sors tout. De la bouffe pour faire le cadeau, des ustensiles des saladiers, tu sais même plus comment on fait un gâteau mais tu vas improviser. Tu fous le bordel sur le plan de travail et quand tu verse de la farine dans un saladier, t’en fou à côté mais tu hausses les épaules. « Je nettoierais après », même si tu sais que tu ne le feras pas. De toute façon ici pour toi ça manque de bordel, c’est trop bien ranger, trop ennuyeux. Tu sors ton téléphone et tu lance une musique au hasard, la qualité son est pourri mais tu t’en fou c’est histoire d’avoir un peu de bruit à dix heures du matin dans cette grande maison sans vie. Et tu fais la cuisine en suivant ton instinct, le sourire aux lèvres et t’en fou partout. Y a de la farine par terre, de la levure renversée sur le plan de travail une coquille d’œil a été écrasée par terre malencontreusement quand tu as voulu reculé pour mettre le résultat au four. Ça se trouve ton gâteau va être dégueulasse, mais t’es contente de l’avoir fait.

___________________________________________________________


It's gonna be alright
La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t357-skylar-hey-you-get-off-my-cloud

Infos de base
Age : 26
Statut : Fiancé(e)
Occupation : Rédactrice en chef de la rubrique mode chez Vogue Australia.
Orientation : Pansexuelle

Arrivé(e) le : 06/11/2016
Conversations : 76
Avatar : CL
Crédits : cristalline (av), 2ne1n@tumblr (gif).
Prénom : le corps beau. (cheyenne)
Fiche RPG
Book
▲ DC : Mina
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)

Jeu 17 Nov - 21:12

pulsion gâteau
(pulsion tarte dans ta gueule)

Dolly & Skylar

La danse. C'est la seule constante dans ta vie qui ne bouge pas et qui ne bougera jamais. Tu choisis le temps que tu y consacres, tu choisis la musique et surtout, toi seule est maîtresse de ton corps. Tu te laisses emporter dans un autre monde où ton corps est ton outil, où il te permet de raconter une histoire, de faire passer un message. Tes hanches se secouent au rythme de la musique. Tes pas se font léger, presque comme si tu flottais sur le parquet. T'es plus sur Terre, t'es dans les airs. Tu pratiques cet art qui te fait oublier quelques instants que tu ne peux avoir le contrôle sur tout, malheureusement. Tu pratiques cette poésie corporelle pour t'éloigner de chez toi, surtout en ce moment quand la personne que tu considérais comme l'homme de ta vie a quasiment l'air d'un inconnu pour ton cœur, quand une femme débarque chez toi pour tu ne sais quelle raison et qu'elle envahit ton espace. T'as l'impression de ne pas pouvoir te détendre. Sa présence te crispe. T'as un mauvais pressentiment. Seulement, tu ne peux pas fuir ta pauvre maison. Même si tu as les moyens de te payer un autre appartement, une chambre d'hôtel ou autre chose. Mais de quoi est-ce que tu aurais l'air aux yeux du monde ? Qu'est-ce que les gens diraient d'Ayden et toi ? Parce que oui, le regard du monde t'importe plus que ton malaise. Alors tu prends sur toi, tu respires et tu sors ton armure de guerrière.
Parce que de toute façon, tu n'as pas le choix.

Tu pousses la porte et déjà, là, sur le pas, tu peux sentir que quelque chose ne va pas. Tu poses ton sac de danse à l'entrée et tu parcours les piècse de ta demeure une à une jusqu'à ce que tu tombes sur ta cuisine. Ou en tout cas l'endroit qui devrait être ta cuisine. La blonde s'y trouve. Evidemment. Tu respires calmement en serrant les poings. T'essaies de te convaincre d'être polie et gentille. Après tout, c'est la meilleure amie d'Ayden. « Dolly, tu sais que nous n'avons pas de femme de ménage, n'est-ce pas ? » Tu lui souris. Tu te veux gentille, mais si ça doit se voir à trois kilomètres que tu es aussi tendue qu'un string. T'as horreur du désordre. T'as horreur de l'inconnu. T'as horreur du bordel. Et cette Dolly Arabesque, elle représente tout ça. Même son nom est farfelu, tout comme sa personnalité. Tes ongles se plongent un peu plus profondément dans ta paume. T'es désolée, tu ne peux pas. C'est plus fort que toi. Dolly, c'est ton opposé polaire. Ton sourire disparaît. Elle ne doit même pas s'en rendre compte, mais elle te fait perdre ton sang froid. Tu ne la comprends pas. Dolly, c'est un mystère pour toi. « J'aimerais beaucoup que tu nettoies tout ce ... cette crasse, s'il te plaît. » Le ton est ferme. Tant pis pour la gentillesse. Tant pis pour les apparences. T'es chez toi ici, au Diable la Dolly.
avatar
ADMINl'âme du bordel

Voir le profil de l'utilisateur

Infos de base
Statut : Célibataire
Occupation : sans emploi
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 08/11/2016
Conversations : 105
Avatar : cora keegan
Crédits : colorful bird
Prénom : anaïs (istruggle)
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)

Lun 21 Nov - 12:41

Ô, Dolly. Tu sais en voyant le bordel que tu as foutu que quand la maîtresse de maison va rentrer, elle va faire une syncope. Tu imagines déjà ses traits contrariés et sa mine déconfite mais la seule réaction que cette vision te procure, c'est un sourire d'amusement. Tu te retiens même d'exploser de rire. Cette fille est trop coincée, tu ne cesses de te répéter quand tu la vois, elle a toujours l'aire tendue comme un string et tu lui proposerais bien de fumer pour se détendre, mais t'es sûr qu'il lui faudrait au moins une dizaine de bédo avant de se détendre. T'imagines même pas sa réactions quand elle comprendra que son putain de mec n'est qu'un gros con qui va se taper d'autres nana quand elle a le dos tourné, un infidèle. Et jolie blonde, tu as de la peine pour elle, un peu, parce qu'elle te fait penser à la femme de l'homme qui trouva refuges entre les cuisses de ta mère avant que t'apparaisses. Mais tu veux pas lui dire cache, parce que c'est pas à toi de lui dire, mais tu peux t'empêcher de vouloir essayer de lui faire comprendre, parce que les gens qui trompent leurs partenaire, tu les détestes. T'aimerais bien leur couper les couilles, leur greffer un cerveau ; mais tu lâches vite prise sur ses pensées pour suivre l'avancée de la cuisson de ton gâteau dans le four. Tu te laisses emporter par la musique à faible intensité dans la cuisine ; c'est un son de teuf, un truc qui te donnes envie de bouger alors tu le fais, et tu bouges ton corps comme tu adores le faire depuis des années. La porte s'ouvre puis se refermes, pas besoin d'attendre de voir son visage tu sais déjà qu'il s'agit de la maîtresse de maison et tu souris en coin en regardant le four attendant de voir sa réaction ; tu sais qu'elle t'aimes pas, de toute façon tu ne l'aime pas non plus. Tu continues de fixer le four en attendant qu'elle pénètre dans l'endroit que tu as entièrement dégueulassé et sa première réaction t'amuses profondément, pourtant tu fais mine de rien. Parque tu as envie de t'amuser. « Bah ouais, je sais et alors ? » Tu croises les bras sur ta poitrine et tu te tournes enfin vers elle : « Quand tu fais la cuisine, tu dégueulasse forcément partout. » Tu marques une longue pose, t'observe ses réactions, dans sa tête t'es la meilleure amie de son fiancé, et putain ce que tu peux pas le saqué en vrai. « Détends ton string, c'est bon, c'est rien ça. Et je nettoierai p't'être quand l'gâteau sera finit. » Tu as envie de la voir sortir de ses gonds. Tu veux la voir exploser alors tu continues, calmement, amusée, tes lèvres formant un très léger arc de cercle. « De toute façon, c'est toujours trop propre dans cette baraque, trop bien ranger, on dirait un catalogue Ikea sérieux. » Tu t'amuses et cette fois tu laisses échapper un rire, toujours adossée au plan de travail.

___________________________________________________________


It's gonna be alright
La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t357-skylar-hey-you-get-off-my-cloud

Infos de base
Age : 26
Statut : Fiancé(e)
Occupation : Rédactrice en chef de la rubrique mode chez Vogue Australia.
Orientation : Pansexuelle

Arrivé(e) le : 06/11/2016
Conversations : 76
Avatar : CL
Crédits : cristalline (av), 2ne1n@tumblr (gif).
Prénom : le corps beau. (cheyenne)
Fiche RPG
Book
▲ DC : Mina
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)

Mar 22 Nov - 11:17

pulsion gâteau
(pulsion tarte dans ta gueule)

Dolly & Skylar

Plus tu la regardes et plus tu as envie de la cogner. Quelques jours à peine et tu la détestes déjà. Son sourire arrogant, ses paroles provocatrices, son manque de respect. Vraiment tu ne comprends pas où Ayden a trouvé ... cette chose. Tu doutes qu'elle soit réellement une personne avec des vrais sentiments et un esprit digne de penser logiquement. Oui, tu prends Dolly pour une attardée et alors ? Depuis qu'elle est arrivée sous ton toit, elle s'est comportée comme maîtresse des lieux et non pas comme une invité. Tu n'as absolument aucune idée de combien de temps elle va rester et encore pire ... de pourquoi elle est là. « Rien ne t'empêche de nettoyer au fur et à mesure. On est pas un restaurant étoilé, y a pas de commis pour nettoyer après toi. » C'est sec et ça claque dans l'air. Mais ce que tu voudrais vraiment claquer, c'est son stupide visage. Oui, t'as la haine, Skylar. Oui, tu as horreur de cette femme. Oui, tu ne la supportes pas. Et si ce n'était pas pour Ayden, tu l'aurais déjà foutue dehors depuis belle lurette. « Comment ça ? "P't'être" ? » Tu fronces les sourcils. Pour qui cette fille se prend-elle ? Si cette gamine pense qu'elle peut régner avec ses règles dans ton château, elle se fourre les dents de l'oeil. Sa remarque sur les catalogues Ikea te fait sourire. Oui et alors, c'est quoi son problème avec les catalogues Ikea ? Comme si c'était une mauvaise chose. « Je ne sais pas si tu le sais, Dolly, mais ici, c'est chez Ayden et moi. On a la générosité de t'héberger, de t'offrir un toit et à manger, en plus. » Et elle, elle fait quoi ? « Il me semble que tu n'es même pas en train de chercher un travail pour te remettre sur pied. On ne pourra pas te garder indéfiniment. Et tu n'as pas envie de finir à la rue, n'est-ce pas ? » Vous pouvez être deux à jouer salement, à provoquer. Tu travailles dans un milieu où tout n'est qu'apparat, où les gens se font des coups bas à longueur de journée. Alors si la blonde veut jouer, bring your a game on parce que tu refuses de perdre.
avatar
ADMINl'âme du bordel

Voir le profil de l'utilisateur

Infos de base
Statut : Célibataire
Occupation : sans emploi
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 08/11/2016
Conversations : 105
Avatar : cora keegan
Crédits : colorful bird
Prénom : anaïs (istruggle)
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)

Sam 3 Déc - 23:16

Tu sais, jolie Dolly que la maîtresse de maison ne supporte pas ta présence, tu dois même avouer que tu as bien du mal à supporter la sienne. Oh oui, Dolly-Doll, vous êtes bien trop différentes. Parce que le bordel, chez toi, il est autant dans ta tête que dans ta vie. Dans ta tête, c’est comme sur le plan de travail de la cuisine, y a des coquilles d’œufs qui traînent entre tes neurones, tes rêves et des idées. Skylar, c’est le typique de la fille coincée, t’aimerais bien la faire fumer un jour pour qu’elle se détende vraiment et voir ce qui se cache derrière sa personnalité psychorigide. « Détends-toi, c’est bon, c’est juste deux trois trucs qui traînent… » Tu fais un geste de la main pour dédramatiser de la situation, ton sourire ? ouais, tu te fous un peu de sa gueule. « Bah peut-être après, c’est bon, faut se déstresser dans la vie, il parait que le tresse amène plus rapidement la mort, donc si tu veux pas crever dans deux ans : un conseil, arrête d’être psychorigide pour de la merde. » Tu ressens sa haine envers toi. Tu ressens qu’elle a envie de te frapper mais ça t’amuse plus qu’autre chose, tu t’en fou tellement de ce qu’elle pense, parce que tu sais qu’Aiden va pas te foutre dehors s’il a pas envie que on couple ne soit pas détruit, par l’annonce de sa petite connerie avec toi. « J’sais que c’est chez vous, et ouais, c’est cool de la part d’Aiden d’avoir proposé de m’héberger, t’vois, ça c’est l’amitié, une amitié vraie et dure depuis des années ! » Tu exagères, parce que tu sais à quel point, c’est faux, parce qu’Aiden tu l’aimes pas en vrai, mais tu n’as pas trop le choix si tu veux pas dormir dehors. « Oh mais je sais qu’Aiden ne me mettera pas dehors, Skylar. Je cherche du boulot, mais tu vois, c’est pas pratique je suis encore dans mes études, c’est dur tu comprends ? J’ai vraiment de la chance que ton merveilleux futur mari soit aussi compréhensif avec moi. » Elle veut jouer ? Toi aussi tu peux jouer, t’as des cartes dans ta manche que tu n’as pas peur d’utiliser pour pouvoir arriver à tes fins. Les ponts c’est pas trop ton genre.

___________________________________________________________


It's gonna be alright
La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t357-skylar-hey-you-get-off-my-cloud

Infos de base
Age : 26
Statut : Fiancé(e)
Occupation : Rédactrice en chef de la rubrique mode chez Vogue Australia.
Orientation : Pansexuelle

Arrivé(e) le : 06/11/2016
Conversations : 76
Avatar : CL
Crédits : cristalline (av), 2ne1n@tumblr (gif).
Prénom : le corps beau. (cheyenne)
Fiche RPG
Book
▲ DC : Mina
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)

Lun 5 Déc - 22:57

pulsion gâteau
(pulsion tarte dans ta gueule)

Dolly & Skylar

Dans une autre dimension où tout serait opposé, peut-être que tu serais une Dolly. Peut-être que tu la supporterais, peut-être même que vous seriez amies. Sauf que vous êtes toujours dans la même dimension et que tu as toujours envie d'étriper la poupée. Pourquoi ? Pourquoi ça s'abat sur toi ? Qu'est-ce que tu as fait pour mériter ce genre de torture ? Tu as toujours été d'être juste, de faire les bonnes choses, de travailler durement pour tout ce que tu voulais. Aujourd'hui, t'as l'impression que ton empire s'effondre. Skyden, ce nom de couple si mignon, s'effrite. Puis y a cette blonde qui débarque de nulle part, qui prétend être la meilleure amie de ton fiancé. Tu n'as jamais entendu parlé d'elle, tu ne connais rien de son passé. Tu ne connais rien d'elle. Depuis que tu es là, elle n'a pas essayé de te connaitre et son attitude ingrate te rebute. Tu doutes que vous ayez des points communs. Elle est loin d'être raffinée, loin de connaître les bonnes manières. Loin de toutes les choses avec lesquelles tu as toujours grandis. Elle ne fait pas partie de ton monde, tu le sais. Et elle aussi, elle le sait.

Tu l'écoutes te rabaisser. Tu croises les bras sur ta poitrine en battant des cils doucement. Tu hoches de la tête de temps à autres pour montrer un faux semblant d'intérêt. « Tu m'agaces, Dolly. » Voilà, le non-dit est sorti. Vous le saviez toutes les deux, c'était une évidence et pourtant, personne n'a jamais rien dit, jusqu'à aujourd'hui. « Depuis que tu es là, tu ne respectes rien ni personne. Je doute même que tu apprécies vraiment Ayden, en fait. » Tu hausses les épaules. Peut-être que oui, peut-être qu'ils avaient été amis dans une vie antérieure, mais aujourd'hui, Ayden est un artiste accompli et Dolly est ... Elle n'est rien. « Je crois que tu abuses de sa gentillesse. C'est bien pour ça qu'il ne te mettra pas à la porte. » Ça ne t'étonnerait pas de lui, au final, qu'il ait pitié de cette pauvre petite. Tu t'approches de l'îlot de la cuisine pour poser deux mains à plat dessus. tu ne quittes pas la blondinette du regard. « Ecoute, si tu veux, on peut te payer un hôtel en attendant ? » Tu reprends le contrôle. Tu ne veux pas perdre, tu ne peux pas. Sauf que tu ne peux pas gagner non plus. Tu sais que ton fiancé la laissera là pour X ou Y raison. Chaque fois que vous parlez d'elle, ça se finit toujours par une dispute. « Je ne te verrai pas et tu ne me verras pas non plus. Libre à toi d'aller bruncher, déjeuner, boire un verre avec Ayden si ça te chante. » Tu lui souris. « Mais. » Tu marques une pause pour vraiment insister sur ce mot. « Mais tu restes en dehors de ma maison. Deal ? » Toujours le sourire aux lèvres, toujours tes yeux plantés dans les siens, tu attends une réponse à cette proposition sans faille.
avatar
ADMINl'âme du bordel

Voir le profil de l'utilisateur

Infos de base
Statut : Célibataire
Occupation : sans emploi
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 08/11/2016
Conversations : 105
Avatar : cora keegan
Crédits : colorful bird
Prénom : anaïs (istruggle)
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)

Jeu 8 Déc - 16:24

Tu ne peux pas t’empêcher de sourire lorsque soudainement, la maîtresse laisse enfin s’échapper le fond de sa pensée de la barrière de ses lèvres. Tu t’y attendais, tu le savais. Skylar ne t’aime pas, et toi non plus tu ne l’aimes pas. C’est réciproque, c’est physique, c’est réactif. « Moi aussi je t’aime beaucoup Skylar. » Tu dis en amenant ta main à ton cœur, d’une voix particulièrement ironique. Tu n’as pas peur de la voir encore plus sortir de ses gonds, et tu avouerais même, Dolly que tu n’attends que ça. Qu’elle explose devant toi, qu’elle arrête d’avoir le contrôle. Peut-être qu’après tu pourras lui faire boire un joint et peut-être même la retrouver totalement shootée. Elle est peut-être drôle ta maîtresse de maison shootée aux drogues douces. « Oh, crois-moi je ne suis pas là pour abuser de la gentillesse d’Ayden. » Tu souris. Encore pendant quelques secondes. Ayden n’a jamais eu pitié de toi, au contraire, tu as plutôt pitié de lui. Tu as pitié de lui parce qu’il n’a pas eu le choix de t’accepter dans cet maison s’il ne voulait pas connaître une fin prématurée à son couple. C’est la voix de Skylar qui t’amuses de nouveau. Décidément, son retour à la maison ne pouvait pas être plus divertissant. « Hum, laisses moi réfléchir. » Tu marques une courte pause. Tu commences à balancer ton poids d’une jambe à l’autre, faisant mine de débuter une longue et mure réflexion. Oh Dolly, tu sais pourtant déjà ce que tu vas lui répondre, mais tu aimes l’idée de lui laisser espérer que tu vas quitter son domicile et aller dormir à l’hôtel. L’idée est tentante, carrément alléchante, mais si tu quittais cette maison tu laisserais Ayden tranquille et tu n’en as pas envie. Tu n’as pas envie de laisser cet homme infidèle tranquille, tu as envie qu’il se souvienne de ce qu’il a fait jusqu’à ce que tu trouves toi-même de quoi te payer un logement. « Non. » Ta réponse franchis enfin la barrière de tes lèvres, tu laisses ensuite se dessiner sur ton visage un sourire amusé. « Non, parce que je suis très bien ici et que je n’aime pas les hôtels. Tout est toujours trop cadrés, trop propre. » Tu hausses les épaules, avant de reprendre la parole, tu dois jouer à fond la meilleure-amie, non ? « Et puis, je trouve ça plus facile de vivre sous le même toit qu’Ayden pour lui proposer de sortir, ça fait tellement longtemps qu’on n’a pas été aussi proche ! » En réalité, la blague que tu viens de faire, tu es la seule à la comprendre. Et ça t’amuses mais tu aimerais faire comprendre à cette coincée de Skylar que son mec en réalité c’est un véritable trou du cul et qu’elle ne mérite certainement pas de terminer sa vie avec lui ; elle devrait plutôt le laisser tomber et en chercher un, un peu moins con.

___________________________________________________________


It's gonna be alright
La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t357-skylar-hey-you-get-off-my-cloud

Infos de base
Age : 26
Statut : Fiancé(e)
Occupation : Rédactrice en chef de la rubrique mode chez Vogue Australia.
Orientation : Pansexuelle

Arrivé(e) le : 06/11/2016
Conversations : 76
Avatar : CL
Crédits : cristalline (av), 2ne1n@tumblr (gif).
Prénom : le corps beau. (cheyenne)
Fiche RPG
Book
▲ DC : Mina
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)

Ven 9 Déc - 10:38

pulsion gâteau
(pulsion tarte dans ta gueule)

Dolly & Skylar

Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Qu'est-ce que tu as fait pour subir ça ? Il faudra que t'aies une sérieuse conversation avec Ayden parce que héberger cette fille qui ne fait que foutre le désordre dans ta vie, c'est plus possible pour toi. Elle se fout de toi depuis le début, elle existe purement et simplement pour te pourrir la vie. Tu te demandes si Ayden s'en rend compte de ce qu'elle représente pour votre couple. Depuis qu'elle est là, il est plus distant comme s'il te cachait quelque chose. Et il le fait très mal, d'ailleurs. Depuis qu'elle est là, les choses ont changé. T'es sûre que c'est la faute de cette abrutie de petite blonde qui se permet tout et n'importe quoi dans une demeure qui ne lui appartient pas.

Tu croises les bras en attendant sa réponse. Elle fait mine de réfléchir. Comme si elle était assez intelligente pour ça. C'est vrai que tu ne connais Dolly que très peu, mais pour le peu que tu en aie vu, tu peux affirmer que ce n'est pas la plus futée. Elle refuse. Évidemment qu'elle refuse. Tu aurais du t'en douter qu'elle voulait rester pour continuer à te pourrir l'existence. Même si elle affirme que ses motivations sont autres, tu n'y crois pas. Tu commences à douter de tout ce qu'elle te dit. Tu lèves les yeux au ciel « C'est vrai que je devrai peut-être te remercier d'avoir rendu ma maison moins cadrée et surtout, moins propre. » Tu accompagnes la fin de ta phrase avec des guillemets dans l'air. Elle te met hors de toi, cette fille. Si tu étais plus impulsive, tu l'aurais sans doute déjà frappée. Ah ça, oui, tu l'aurais enfournée comme son horrible gâteau. « Qu'est-ce que tu veux, Dolly ? » Tu resserres tes bras sur ta poitrine. « Qu'est-ce que tu veux, vraiment ? » Tu insistes sur le dernier mot de ta phrase. C'est important. C'est absolument impossible qu'une personne soit aussi exécrable qu'elle ne l'est sans vouloir quelque chose en échange. « Tu ne vas pas me faire croire que tu es ici uniquement pour être proche d'Ayden et accessoirement pourrir la vie de sa fiancée. » Tu la regardes durement. Cette fille est un cauchemar et si réellement, elle est la meilleure amie d'Ayden, il n'a pas du souvent s'amuser avec elle à l'université. « Parce que oui, t'es une pourriture, Dolly. »

Tu ne comprends pas. Tu lui proposes de lui payer un hôtel, tu pourrais tout aussi bien lui payer un appartement, si elle le souhaitait. Et elle refuse aveuglément. Stupide. Si elle avait montré un tant soit peu de compétence, tu aurais sans doute pu lui trouver quelque chose chez Vogue, mais cette blondasse n'est qu'une horrible, horrible personne.
avatar
ADMINl'âme du bordel

Voir le profil de l'utilisateur

Infos de base
Statut : Célibataire
Occupation : sans emploi
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 08/11/2016
Conversations : 105
Avatar : cora keegan
Crédits : colorful bird
Prénom : anaïs (istruggle)
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)

Lun 12 Déc - 20:52

Il faut l’avouer, Dolly, tu n’es pas de ces personnes facile à vivre. Tu serais même plutôt tout le contraire, un monstre d’adaptation. Tu ne suis pas les règles, tu fais ce que tu veux au moment où tu en as envie sans même réfléchir aux conséquences. Alors oui, ce matin tu as juste décidé de faire un gâteau mais tu aurais très pu vouloir tester la peinture dans leur beau salon et mettre de la peinture à l’eau partout juste pour laisser libre court à ta flamme artistique. Tu n’as jamais été une bonne dessinatrice, mais ça ne te dérangerait pas le moins du monde de tester tes capacités de peintre. Non, toi t’es une danseuse, t’es une artiste du corps, une artiste de l’âme ; ça fait juste trop longtemps que tu n’as pas dansé sérieusement. Comme ça fait longtemps que le bout brûlant d’une cigarette n’a pas touché ton bras. « Tu peux me remercier d’avoir l’air moins chiante ; parce que franchement les gens comme toi qui essayes toujours de tout contrôle sont vraiment ennuyeux. On dirait que vous ne savez pas rigoler avec vous, les psychorigide. » Tu marques une pause, tu souris en coin. « Ayden, par exemple à une époque était comment dire… vraiment amusant. » Tu te retiens de rire lorsqu’elle te demande ce que tu veux vraiment, tu aimerais pouvoir lui dire que ce que tu veux c’est qu’elle ouvre les yeux et qu’elle se rende compte que son mec c’est bien un véritable con qui la trompe quand elle a le dos tourné… Et que surtout il l’a trompé avec toi alors que t’étais même pas au courant qu’il était fiancé, parce que c’est pas ton genre à toi de coucher avec des gars maqué. Et que t’es là pour lui en faire baver à lui, pas à elle. Qu’elle est juste une victime collatérale. Mais t’es obligée de mentir, parce que Dolly, ton but dans la vie c’est pas de lui dire cash, faut qu’elle ouvre les yeux toute seule madame trop de perfection. « Ce que je veux vraiment, c’est retrouver des moments avec mon meilleur-ami que ça te plaises ou non. Ce que je veux c’est retrouvé mon pote et je vois pas pourquoi ça te déranges. » Tu marques une pause. « Oh et ça n’a jamais été dans mes intention de te pourrir la vie. » Tu roules des épaules vers l’arrière dans un geste dramatique tu as juste envie de lui montrer que la plus grosse pourriture entre vous ce n’est pas toi mais c’est elle avec ces idéaux à la con et surtout son comportements de maniaco-dépressive. « Tu vois, je me fiches un peu de ce que tu penses, parce que toi tu n’es pas mon amie. Et je sais qu’Ayden ne pense pas la même chose que toi. Donc j’me demande qui est la véritable pourriture entre nous deux. » Tu fais un sourire ironique oubliant toujours le gâteau qui commence à doré dans le four. « Et vu que j’ai pas envie de foutre la merde entre vous, j’irais pas dire à Ayden qu’il faut mieux que j’aille vivre sous un pont parce que sa fiancée trouve que je suis une « pourriture » ».

___________________________________________________________


It's gonna be alright
La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t357-skylar-hey-you-get-off-my-cloud

Infos de base
Age : 26
Statut : Fiancé(e)
Occupation : Rédactrice en chef de la rubrique mode chez Vogue Australia.
Orientation : Pansexuelle

Arrivé(e) le : 06/11/2016
Conversations : 76
Avatar : CL
Crédits : cristalline (av), 2ne1n@tumblr (gif).
Prénom : le corps beau. (cheyenne)
Fiche RPG
Book
▲ DC : Mina
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)

Mar 13 Déc - 19:26

pulsion gâteau
(pulsion tarte dans ta gueule)

Dolly & Skylar

Tu bouillonnes de rage. Elle te met hors de toi, cette femme. Tu la détestes. Tu la hais. Tu l’exècres. Ce n'est pas ton genre de faire ce genre de choses, mais si tu étais un peu plus impulsive, tu l'aurais attrapée par la nuque pour lui éclater le visage sur l'îlot de la cuisine en marbre. (Parce que oui, même en meurtrière, il faut que tu fasses ça avec style et classe.) Et tu l'aurais répété plusieurs fois jusqu'à ce que tu sois à bout de force. Tu aurais ensuite mis sa tête dans son gâteau, toujours en train de cuire. Tu l'aurais laissé cuire quelques minutes avant d'appeler les secours et leur dire en haussant les épaules que blonde comme elle l'était, Dolly avait du tomber dedans. Oops.
Tout ça ne fait partie que de ton imaginaire, mais ça fait du bien.
Pas assez, malheureusement.

Tu fais le tour de l'îlot pour te retrouver en face de Dolly. Ta main est partie toute seule. Un beau son en est ressorti, il a résonné dans la pièce. Tu souffles. Oui, ça, ça détend vraiment. Ça, ça fait du bien. Tu baisses ta main le long de ton corps. Tu te sens plus détendue, purifiée presque. Si tu avais su qu'il ne suffisait que de ça, tu l'aurais frappée dès son arrivée. « Il y a une différence entre vouloir être proche de son meilleur ami et détruire sa vie de couple, Dolly. » Tu la regardes droit dans les yeux. T'en as assez de ses enfantillages. T'as pas le temps pour ses gamineries. Vous êtes des adultes et elle se comporte comme une gamine pourrie gâtée et capricieuse. T'as horreur de ça. T'as bossé dur pour arriver où tu en es, il est hors de question que tu te fasses traiter de la sorte par la première paumée qui franchit le pas de ta porte. « Y en a marre de tes réactions d'enfant. Je te propose d'aller dans un hôtel. Ou même un appartement. N'importe quoi. » Tu soupires encore une fois. « Je veux que tu sois hors de ma vue. » Hors de ta vue, hors de ta vie. Cette femme te rend complètement tarée, elle te donne même des envies de meurtres.

Et juste comme ça, tu tournes les talons. T'as assez donné. « Je vais me doucher. T'as intérêt à nettoyer tes crasses. » Sinon, elle risque fortement de devoir aller chercher ses vêtements, ainsi que le reste de ses affaires dans la décharge de la ville.
Parce que c'est là que les déchets doivent se trouver.
Malheureusement pour Dolly, une pourriture comme elle, ça ne se recycle pas.
avatar
ADMINl'âme du bordel

Voir le profil de l'utilisateur

Infos de base
Statut : Célibataire
Occupation : sans emploi
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 08/11/2016
Conversations : 105
Avatar : cora keegan
Crédits : colorful bird
Prénom : anaïs (istruggle)
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)

Ven 16 Déc - 17:53

Tu sais que la psychorigide elle va sortir de ses gonds, là, devant toi et tu dois avouer ça t’amuse toujours autant. Tu sais qu’elle est en colère contre toi, mais tu t’étonnes encore de ne pas avoir senti sa main venir rentrer en contact avec ta joue, tu sais qu’elle en meurt d’envie au fond. Mais tu sais très bien que si elle te frappait, tu la frapperais aussi parce qu’il est hors de question que tu laisses une nana comme elle avoir le dessus sur toi ; alors là hors de question. Tu préfères te battre comme une chiffonnière que de ne pas réagir si elle en vient à te foutre une tarte, parce que tu sais qu’elle a besoin de descendre sur terre. « Je ne suis pas là pour détruire sa vie de couple, si c’est ce que tu crois. Je ne vois même pas en quoi je la détruis. » Tu hausses les épaules ; ce n’est pas totalement vrai. T’es là pour bousiller sa vie à lui, en quelques sortes. La psychorigide c’est un dommage collatérale, mais si elle était pas aussi chiante tu ne l’aurais surement pas emmerdée comme ça. Mais bon ça t’amuse de la faire chier. Et puis, Ayden tu l’aime pas. Parce que lui, ne mérite pas tout ça. Parce que lui c’est une espèce de traître qui trompe sa femme. « Je ne sais pas qui réagit le plus comme un enfant entre nous, ‘fin si je peux rajouter ‘un enfant pourris gâté’ ». Tu souris comme une hypocrite pour lui faire comprendre qu’elle ne t’atteint pas, parce que tu t’en fou de ce qu’elle pense elle. « Sauf que je ne partirai pas d’ici parce que je veux rester près d’Ayden et tu le sais très bien. Je ne partirai pas pour tes putains de beaux yeux. » Tu la regardes soudainement méchamment, parce que tu n’aimes pas les petits chefs comme elle qui pensent que parce qu’elle a de la tune et qu’elle a des problèmes psychologiques elle a le droit de tout. Tu te demandes même comment un mec comme Ayden réussi à rester avec une coincée dans son genre, t’es presque sûre qu’elle lui dit quand aller pisser. « Ouais, c’ça. » T’attends qu’elle parte pour te tourner vers le four. « Dans tes rêves connasses. » Tu observer le gâteau dans la vitrine du four et tu soupire quand tu le vois sans doute un peu trop noir. « Merde putain je crois qu’il a trop cuit. » T’ouvre et il y a une petite odeur de cramée qui s’en échappe.

___________________________________________________________


It's gonna be alright
La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Contenu sponsorisé


Infos de base
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: pulsion gâteau (skylar)


pulsion gâteau (skylar)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le château de Fougères
» Festin au château (suite)
» [Aisne(02)] Château de Coucy
» Britany, domestique au château d'Émeraude
» Visite au château d'Ambleville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RUTHLESS FAMILY SECRETS :: Administration :: Billboard :: Old :: RPs :: 2016-
Sauter vers: