Navigation

Partagez|

Hello... it's me...


avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t413-hello-it-s-me#7018

Infos de base
Age : 26
Statut : Célibataire
Occupation : Mannequin et ancien policier
Arrivé(e) le : 13/11/2016
Conversations : 101
Avatar : Jon Kortejanera
Crédits : Truth Issues (a)
Prénom : Bryan aka Moutarde
Fiche RPG
Book
▲ DC : Néant.
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Hello... it's me...

Dim 13 Nov - 21:52

Nolan Parker-Lane

Can you hear me?


Derrière l'écran

prénom Հ Bryan pseudo sur le web Հ Moutardeâge Հ 19 ans pays Հ Belgiquefréquence de connexion Հ Souventscénario/PV/pré-lien/inventé Հ inventécomment as-tu connu le forum ? Հ Par Pauline un dernier mot ? Հ Je viens faire un bébé à plusieurs demoiselles ici  
nom Հ Parker-Lane prénom Հ Nolan date et lieu de naissance Հ Sans francisco le 1 janvier âge Հ 25 ans.  origine Հ Américaine  statut civil Հ Célibataire Etude/métier Հ Mannequin situation financière Հ riche orientation sexuelle Հ Les femmesgroupe Հ Oaken avatar Հ Jon Kortejanera


caractère Հ Les gens jugent plutôt vite de nos jours, de là ton arrogance envers ceux que tu ne connais pas. Tu es arrogant naturellement, tu ne te forces pas, bien que ce soit un défaut, tu en es fière. Tu es quelqu’un de pudique qui ne montre pas trop ses sentiments, cela peut être une qualité comme un défaut aux yeux de certains. Tu ne parles pas beaucoup, tu es quelqu’un de calme, qui préfère draguer à son aise, dans son coin. Tu es une de rare personne dans ce monde qui réfléchit à ce qu’il dit et qui ne parle pas pour rien. Depuis ton plus jeune âge, ton père t’a appris d’être quelqu’un de poli, surtout envers les personnes âgées, un bonjour, merci et au revoir ne coûtent rien. Comme tous les hommes, tu peux être jaloux et possessif, surtout envers les gens que t’aimes, bien qu’il n’y en n'a pas beaucoup vu que tes amis sont à compter sur une seule main. Tu as le don d’être un peu trop sarcastique dans tes propos, certaines personnes te trouvent drôle, certains n’apprécient pas cette facette de ton caractère, mais tu t’en fiches. Tu es très prétentieux, tu veux toujours être chique, nouvelle collection de vêtements, smartphones, etc, tu n’aimes rien de ce qui a déjà été utilisé. Tu juges facilement les personnes ont, elles te conviennent et tu acceptes de parler avec eux, soit tu ne les supportes pas et seras d’une froideur incroyable afin de lui faire comprendre que tu ne l’aimes pas. Dans ce cas, tu ne lui laisserais aucune chance. Au boulot, tu es quelqu’un de sérieux, lorsque tu étais policier, tu n’hésitais pas à te jeter devant quelqu’un afin d’éviter qu’il se fasse blesser, tuer. Lorsque tu as pris une balle dans le thorax, c’était pour qu’un homme politique ne se prenne pas de balle dans la jambe lors d’une intervention délicate. En tant que mannequin, tu prends un plaisir fou à faire plaisir au photographe et son objectif afin d’offrir les plus belles photos. Avant, lorsque tu étais encore policier, tu étais l’ennemi des délinquants riens qu’à voir ton uniforme, depuis que tu as laissé tomber les services fédéraux, ils te considèrent comme un gars qui se la coule douce sur des plages avec des femmes bien foutues et viennent même te voir pour avoir le numéro de certaines d’entre elles. Tu es souvent sûr de toi, tu es content dont ce que la vie t’a offert. Tu connais la valeur des choses et de la vie et sais pertinemment que tu peux perdre la vie à tous moment. Tu es quelqu’un d’égoïste, tu n’aimes pas partager ce qui t’appartient. Tu fais souvent des dons à des bonnes causes, que ce soit en argent, vêtement ou des vivres, tu resteras une personne généreuse. Tu fais souvent confiance à ton intuition quand il faut que tu prennes des décisions banales, mais lorsque tu prends une décision importante, tu réfléchis. Tu as pour habitude d’étudier chaque parole es gens dont tu ne connais pas afin d’être sûr de démêler le vrai du faux, de savoir s’ils disent la vérité ou un mensonge. Tu es du genre à ignorer ton ennemi, lorsque tu es en conflit avec quelqu’un et qu’il vient te provoquer, tu préfères l’ignorer pour éviter d’envenimer les choses entre vous. Tu es une personne franche, tu vas dire ce que tu as à dire à une personne à elle et seulement elle, tu ne passes pas par Pierre, Paul ou Jacques avant de le dire à la personne concernée. Tu peux paraître directe, mais juste. En soirée, tu n’hésites pas à te battre pour évacuer ta colère, cette haine que tu entasses depuis la disparition de ton père. Tu es actuellement dans une petite dépression, lorsque tu repenses à ton père, tu t’isoles seul chez-toi et commences à boire, mais tu es en cours de traitement chez un psychologue.


habitudes/manies Հ Tu es quelqu’un qui mange plutôt sainement, tu as horreur des fast-foods et de la malbouffe déjà prête. Tu ne bois que de l’eau et du thé et serais dégouté du café. Tu es hygiénique, tu ne sors jamais sans avoir pris une douche et sentir bon comme ton parfum. Les cheveux en bataille, tu ne connais pas car ils sont toujours faits. Quand tu dragues une femme, tu as pour habitude de lui offrir un verre lorsque cela sa passe dans un bar.


avec quelle famille es-tu lié ? Հ Famille Oaken

quel lien entretiens-tu avec cette dernière ? Հ Les liens entre toi et la famille Oaken sont plutôt tendus. Depuis ton arrivée en Australie, à Byron Bay ils t’ont vu comme un étranger, prétentieux qui pète plus au que son cul. Sauf qu’ils ne savent pas que tu es actuellement en dépression, il l’ignore. Parlant de toi comme un ivrogne, tu décides de devenir leur pire cauchemar, tu décidais de leur tenir tête, de ne pas t’avouer abattus par leurs critiques et d’aller seul en guère contre eux. Tu utilises n’importe quel moyen pour les atteindre, lâcheté ou pas, tu t’en fiches
merci de remplir le code suivant

Code:
→ <pris>Jon Kortejanera</pris> - Nolan Parker-Lane<br>
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t413-hello-it-s-me#7018

Infos de base
Age : 26
Statut : Célibataire
Occupation : Mannequin et ancien policier
Arrivé(e) le : 13/11/2016
Conversations : 101
Avatar : Jon Kortejanera
Crédits : Truth Issues (a)
Prénom : Bryan aka Moutarde
Fiche RPG
Book
▲ DC : Néant.
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Dim 13 Nov - 21:53

Parce qu'on a tous une histoire

From the other side

San Francisco, samedi 1 janvier 1989 à 20: 45. C'est ce jour-là que commençait ta vie. Le début d'une longue vie de hauts et de bas prit son envol par une belle journée ensoleillée sous le soleil et les tropiques de San Francisco. À peine né que tu étais déjà sous des palmiers quelques jours après être sorti de l'hôpital. Bien que tu n'aies aucun souvenirs de ses premières vacances familiales cela reste une anecdote à raconter à tes enfants et petits-enfants. Tu as grandi dans une petite banlieue de New-York aux Etats-Unis pendant plus de 20 ans. Tu as étudié dans les plus grandes écoles du pays, tes parents avaient largement les moyens de t'offrir des études de haute classe. Depuis ton plus jeune âge, tu savais ce que tu voulais faire étant une grande personne, tu voulais devenir policier. Bien que ta mère s'y opposait, tu voulais poursuivre ton rêve d'enfant. À l'âge de seulement cinq ans, ta mère rentrait à l'hôpital sans plus jamais en sortir. Tu ne savait pas quelle malchance s'abattait sur toi. Tu ne ressentais plus sa présence, mais restais positif et te disais qu'elle allait revenir.

New-York, vendredi 1 janvier 1997. C'est ton anniversaire, bien qu'il soit d’un goût les plus amer. Tu savais que cet être n'était plus auprès de toi pour te faire un câlin, te féliciter, te faire à manger. Tu ressentais un vide dans ton cœur bien que ton père te rende heureux. Le téléphone fixe de ton domicile retentissait, ton père prenait sa douche afin de rejoindre son travail, mais tu savais comment faire, tu l'avais déjà vu faire. Tu te dirigeais vers le téléphone fixe et l'amenais vers ton oreille en parlant « Allô ? C'est Nolan » disais-tu d'une voix les plus innocente. C'était un homme se présentant. Un certain docteur William qui te parle. « Bonjour, monsieur Parker-Lane, docteur Williams au téléphone. Il faut que vous veniez à l'hôpital, votre femme vit, ses derniers instants. » tu ne lui répondais pas, tu te posais au sol, prenant une photo de ta mère et laissais les larmes te couler sur les joues. Ton père arrivait en catastrophe et s'apercevait au sol, écrouler. « Allo, monsieur Parker-Lane? » entendait-il, il prenait le téléphone posé à côté de toi et prenait la parole « oui ? C'est qui ? » l'homme était embarrassé au téléphone, il a compris qu'il n'avait pas le père, mais le fils au téléphone. Ton père te serrait dans ses bras, essuie tes larmes. D'une petite voix, tu prenais la parole « je sais que maman est au paradis ne dis pas le contraire » disais-tu du haut de tes cinq ans. Il t’embarquait une dernière fois en direction l'hôpital afin d'aller voir ta maman une dernière fois, la serrer, l'embrasser une dernière fois. Rien que d'y penser ne te n'a qu'une seule envie, vomir. Pourquoi elle ? Pourquoi ? Qu'a-t-elle fait de mal ? Tu ne cessais pas de pleurer dans la voiture, la tête posée sur la vitre, tu regardais la route en te remémorant les derniers instants avec cette femme qui t'a donné la vie, celle qui t'a élevé, te faisait à manger, te consolait lorsque j'allais mal. Arrivé à l'hôpital, tu marchais d'une vitesse incroyable en direction de la chambre. Dans la chambre, ta mère était prête à rejoindre un monde meilleur et tu la serrais fort pour la dernière fois et tenant sa main en prononçant quelques mots je t'aime, maman, ne me laisse pas, je ne suis même pas grand ! Réveille-toi sa main te caressait, c'était sûrement le reste d'énergie qui lui resta. D'une petite voix, elle te demandait une dernière faveur. Prend soin de papa, tu veux ?

Tu hochais la tête en guise de réponse, mais sans plus. Tu la suppliais de rester éveillée, mais tes efforts ne servaient à rien. « Te amo, mama » étaient les seuls mots que tu savais prononcer en Italien, la langue de ta maman. Les machines s'arrêtaient, elle était dans un monde meilleur, tu pleurais de plus en plus fort et te mettais à crier. Le monde s'écroulait sur toi, tu ne voulais plus rien, plus personne. Cette journée était censée être inoubliable.

Tu as mis longtemps avant de faire ton deuil. Jusqu'à tes dix-huit ans, tu n'y croyais pas, sauf qu'un jour, il fallait bien te faire une raison et qu'elle n'allait pas revenir. Tu étudies encore et comptais devenir policier et rendre ta mère fière là-haut et qu’elle puisse se dire, c’est mon fils, cet homme!. Après deux ans d'études en plus, tu étais diplômé en tant qu'agent de sécurité. Tu allais durant deux ans à l'école de police, l'épreuve la plus dure. Après plusieurs tentatives d'examens, tu es enfin un policier diplômé, tu décidais donc de rentrer au FBI qui eux t'envoyaient quasiment trois jours après ton arrivée en Australie, dans là de ville de Byron Bay afin d’enquêter sur plusieurs meurtres et plusieurs enlèvements. Tu t'installes dans une grande maison. Tu te plais à plus que tout à Byron Bay, dans le quartier chic appeler Aventura, bien que tu n'oublies pas d'où tu viens. Chez toi, tu décidais de faire un coin dédié à ta maman, avec une immense photo d'elle entourée de fleurs. Pour être honnête, tu vis plutôt bien, tu es même plutôt chanceux d'un côté, tu as gagné les gros lots dans un casino où tu étais de passage, ce qui t'a permis d'agrandir encore plus ta maison. Les mois s'écoulent, tu as maintenant vingt-et-un ans, presque vingt-deux un nouveau coup dur dans ta vie lorsque l'hôpital t'appelait à toi pour te prévenir que ton père s'y trouvait. Il avait fait une thrombose, le laissant plus qu'à cinquante pour cent de ses capacités, le côté droit de son corps ne répondait plus. Tu décidais donc de l'emmener à Byron Bay avec toi afin de t'en occuper et en profiter un maximum et de le garder en vie le plus longtemps. Tu savais pertinemment que tu ne réussirais pas seul, tu engageais donc durant la journée une aide-soignante à domicile qui s'occupait très bien de lui durant des huit à dix heures de travail. Durant tes jours de congé, tu embarques ton père en voiture et ensuite en chaise roulante afin de le faire profiter de la vie. Une fois une ballade par-ci, ensuite par là, manger là, puis là-bas. Tu adaptais la maison aux besoins de ton père. Un beau jour, lors d'une visite de l'hôpital, on nous annonçait une bonne nouvelle, il sera remarché un jour, mais à l'aide d'une canne, bon ok, il a une canne, mais ce n'est toujours mieux que rien. Ton père est ta vie, l'homme qui t'a donné vie, ton meilleur, mais, depuis la mort de ta mère, ton repère dans un moment d'obscurité, ton dernier rempart. Tu n'hésiterais pas à te sacrifier pour lui et ni à aller te battre pour le défendre. Tu sais pertinemment qu'un jour, il ira rejoindre ta maman dans un monde meilleur, mais tu tiens à repousser son heure au plus longtemps que possible. Une chose est sûre, c'est que lui restera gravé à jamais en toi, tout comme ta mère.


Entre-temps tu as arrêté le job de policier pour te reposer suite à un grave accident de travail qui a failli changer ta vie. Le fait de laisser ta carrière de flic ne t’est pas pas venu n tête du jour au lendemain, tu l’as décidé après avoir pris une balle dans le thorax, une balle qui a failli te coûter la vie. Ton père t’a supplié de ne pas mourir, tu es trop jeune pour cette chose tragique. Tu y as pensé et en as tiré comme conclusion de ne pas continuer afin de pouvoir t’occuper de lui. Tu te décidais à te mettre au mannequinat après avoir été repéré par une grosse société. Tu te souviendras toujours de ton premier entretien avec la grande patronne de cette société, tu étais angoissé, ne savais pas vraiment quoi dire. Tu arrivais, plutôt classe, une farde remplit de clicher sous le bras, tu rentrais dans le bureau. « Bonjour, je suis Nolan. » Tu lui serrais la main, et te posais sur la chaise. « Je suis Laure, CEO de vogue et je te souhaite la bienvenu Nolan » elle te sourit et prit ta farde et observait attentivement tes clichés. « Beau travail. Surtout.. Bel homme dirai-je ». Elle se levait, et s’approchait de toi. Elle sortait un préservatif de son soutien-gorge et te le jeter sur tes genoux en se dirigeant vers la porte afin de baisser les volets. Elle se dirigeait vers toi, la chemise déboutonnée se baissait et déboutonnait ton pantalon de smoking. Ce fut un entretien riche en émotion, surtout pour elle, mais surtout un entretien d’embauche plutôt unique dans son genre. Jamais tu n’avais eu de rapports sexuels avec un de tes précédents employeurs. Tu sortais de rendez-vous plutôt content, suite aux nouvelles. Elle te remerciait de ce moment partagé sur son bureau en se frottant la bouche à l’aide de son index. Tu marchais fièrement et étais assez confiant pour ton premier shooting. Tu es assez bien payé pour faire des photos à longueur de journée, mais tes jours sont passionnants, tu voyages beaucoup plus et tu as surtout plus de temps à passer avec ton père, cet homme à qui tu tiens tant. Tu as maintenant 22 ans et demi, tu es au mieux de toi-même, ton père habite toujours chez toi, les aides-soignantes changent de jour en jour. Il t'oblige à aller t’amuser de plus en plus, tu lui obéissais, tu savais que t’en avais besoin. Il voulait redevenir autonome. Tu sortais de plus en plus et enchaînais les conquêtes. Au début, tu ne le faisais pas chez toi à la maison, cela se faisait dans un bois, un banc ou même toilette publics. Lorsqu’elle le désirait, vous allier chez elle. Tu décidais d’acheter un nouvel appartement tout neuf afin de rapporter tes conquêtes à la maison, tu le meubles, comme si c'était ta maison. Tu profites enfin de ta jeunesse, de ta vie tel un vrai jeune homme. Tu aimes plaire aux femmes. Tu n’es pas vraiment un des plus fidèles en amour, malheureusement, tu n’es pas prêt à te mettre en couple pour le moment, tu attends la bonne, tu préfères être sûr de ton coup.

En peu de temps, tu es devenu important au sein de la société, encore plus que lorsque tu étais policier. Tu as été élu mannequin de la semaine, du mois à plusieurs reprises. T’entretiens une relation ambiguë avec ta patronne, Laure, une femme qui te plaît, mais sans plus, ce n’est pas avec elle que tu feras ta vie. Elle t’offrait un poste d’associé en voyant tous tes diplômes, en voyant l’homme brillant que tu es. Tu devenais son associé, vos relations étaient de plus en plus intenses, surtout durant vos heures de travail. Elle ne te considère même plus comme un employé ou ni même comme un associé, mais comme un ami porche avec qui elle aime passer son temps libre que ce soit pendant le boulot ou après vos heures. Jusqu’au jour où tu as recroisé une ex d’enfance, dans un bar. Il s’agissait de Zoé, une jolie blonde que tu as croisée en 2013 durant tes vacances en Inde. Vous étiez rapidement tombé amoureux l’un de l’autre, mais le destin vous a séparé à la fin des vacances, elle est rentrée en Russie et toi, tu es rentré en France, à Paris. Elle a une nouvelle fois chamboulé ta vie depuis que tu l’as revu, vous avez parlé plusieurs fois, vous passez même de plus en plus de temps ensemble au point de négliger ta patronne pour elle. Bien qu’elle soit plus jeune que toi de quelques années, cela ne vous a jamais dérangé. Vous couchiez pour la première fois ensemble deux semaines après vous être retrouvés suite à une soirée plutôt arrosée, elle comptait à nouveau de plus en plus pour toi, comme avant, tu la retrouvais, tu retrouvais l’être qui comptait pour toi. Zoé est la fille qui te correspond le plus selon toi pur vos ressemblances de caractère, vous êtes, tous les deux, aisés deux côtés financiers. Elle a des valeurs, celles que t’aimes a priori. Elle a un caractère bien trempé et ne se laisse pas faire. Elle n’hésite pas à donner son avis si cela ne lui plaît pas, une femme au fort caractère qui sait prendre le temps de faire la fête, mais aussi de travailler. T’idéalisais la jeune dame, tu as toujours aimé les petites avec des courbes et surtout celles qui viennent des pays de l’Est. Tu la protégeais de plus en plus face aux propos venant d’autres personnes, surtout des inconnus à tes yeux. À vrai dire Zoé n’est pas connue, malgré l’argent qu’elle a et les petits journaux locaux qui te connaît parle souvent de toi qui es accompagné de la jolie blonde. Les commérages commencent, mais tu n’y fais pas attention. Après tout, tu es mannequin donc voilà pourquoi on t’en veut et sachant que souvent, ce sont des femmes jalouses qui écrivent ce genre d’articles injurieux. Des photos de toi sont dévoilées au grand jour, des photos qu’ils ont obtenues après avoir piraté les serveurs de VOGUE AUS, des photos que tu ne voulais pas dévoiler au public. T’attaquais ce journal pendant des mois en justice en impliquant le meilleur avocat de Byron Bay dans l’affaire, déposition après déposition, jury après jury, tu voyais. Tu gagnais après de longs mois de patiente et après avoir pris ton mal en patiente, tu remportais. Le journal ayant commis les faits était puni à te payer une amende de 175.000 $ ainsi que de supprimer toutes les photos à ton propos. Ensuite s'ils voulaient publier un article à ton propos, une chose qu’ils ne feront sûrement plus ils devaient demander ton avis et tu devais signer afin d’éviter tous problèmes.

Et après… Depuis que tu as repris contacte avec Zoé, le lien qui t’unissait avec Laure est plutôt tendu, vous vous voyez encore très rarement en dehors de vos heures, quand vous vous voyez, c’est limite « bonjour, merci d’être venue, au revoir. » Vous n’avez plus les mêmes rapports qu’avant, vous ne couchez plus ensemble, ni chez toi, ni au bureau comme à votre habitude. Durant vos heures, tes heures paraissent longues malgré que tu essayes de parler. Un jour, tu l’invitais afin de lui dire la vérité, tu voulais lui vider ton cœur, lui dire ce que tu ressens pour Zoé. Tu la rejoignais dans ce bar, un bar que vous aviez l’habitude de fréquenter. Tu prenais deux cafés afin de rester sobre pour aller au boulot. « Ce n'est pas que je ne t'aime pas, Laure, juste que Zoé, c’est celle que j’aime depuis mon plus jeune âge, enfin, je crois que mes sentiments reviennent quoi. Je la connais très bien, mieux que n’importe qui… Après j’ai besoin de temps, pour savoir si je l’aime… De temps… » Tu soupirais et prenais ensuite une gorgée de café. « Je peux comprendre, un amour d’enfance ne s’oublie pas, mais tu ne me parles plus, ai-je fait un truc de mal ? » Tu secouais la tête de droite à gauche en guise de réponse, elle n’avait rien dit ni fait. Tu lui prenais la main, amicalement, et premier vos gobelets dans la voiture. Tu conduisais jusqu’au bureau, une nouvelle journée allait commencer.

Et maintenant… Vos rapports s’étaient apaisés, vous étiez à nouveau de bons amis, mais sans plus. Elle voulait même rencontrer Zoé un jour et faire sa connaissance. Chose que tu acceptais, mais pas dans l’immédiat, afin d’être sûre qu’elle ne soit plus en rogne contre nous, contre la jolie blonde. Ta carrière reprenait de plus belle, ton père guérissait devenait de plus en plus autonome et savait bouger de plus en plus seul, bien qu’il devait encore souvent se déplacer en chaise roulante. Tu es de plus en plus fière de ses progrès effectués jour après jour, tu seras toujours reconnaissant envers les blouses blanches qui s’occupent de lui au mieux.

Jeudi, le 1 janvier 2016 tu avais fêté ton anniversaire avec tous tes amis, connaissance et famille, tu avais maintenant enfin 25 ans, comme à tous tes autres anniversaires, tu fêtais sa dignement en sortant pendant plusieurs jours. Tu commençais le jour et terminais la nuit et enchaînais pendant cinq jours d’affiler. Tu prenais spécialement congé, ta famille t’attendait, enfin ce qu’il en reste. Tu recevais des cartes postales de France te souhaitant tout le bonheur du monde. Tu récupérais pendant deux jours, un matin, tu te levais, tu avais prévu d’aller te promener avec ton père, aller faire des choses entre hommes et le faire profiter de l’instant présent. Une chose te semblait bizarre, il n’était pas réveillé. Tu allais dans sa chambre, le réveillais, mais n’obtenais aucune réponse. Les larmes commençaient à couler sur tes joues, les images de ta mère défilaient devant tes yeux, tes souvenirs d’enfance en faisaient de même. Tu étais anéanti. Tu lui faisais les premiers soins, aucune réponse de sa part, tu téléphonais une ambulance au plus vite, tu montais à bord de cette ambulance qui décidait d’embarquer ton père pour l’hôpital le plus proche, celui de Byron Bay. Tu ne pouvais contenir ta colère, ta tristesse et faisais les cent pas dans les couloirs, tu ne pouvais rentrer voir dans le local ou se trouvait l’homme à qui tu tiens tant. Après de longues heures d’attente, l’infirmier sortait de la chambre et rien qu’en voyant sa tête, tu avais compris. Tu fondais en larmes t’écroulant sur l’infirmier plutôt robuste et pleurais dans ses bras. « Nous sommes désolés monsieur Parker-Lane, nous avons fait de votre mieux. Ce n’est pas avec joie que je dois vous annoncez son décès. » L’homme avait lui-même les larmes aux yeux en t’annoncent le nouveau tragique. « Non, papa, mon père, je l’aime, monsieur puis-je le voir ? » T’étais en larmes, tu fondais face à lui. Le monde s’écroulait à nouveau sur toi, tu venais de perdre ton père, l’homme qui t’a élevé. Tu rentrais dans la chambre, soutenu par l’infirmier qui te posait sur une chaise, tu posais ta tête sur le corps sans vie de ton père, les machines débranchées, tu t’effondrais à nouveau. « Je t’aime papa, merci d’avoir fait de moi l’homme que je suis devenu. » Tu lui murmurais ces quelques mots à l’oreille, malgré qu’il ne puisse plus t’entendre. Son enterrement avait lieu quatre jours plus tard, tu y invitais tes amis ainsi que les siens et la famille à lui rendre un dernier hommage. Tu étais accompagné de Zoé à l’église, elle t’aidait un peu en quelques sortes à surmonter cette dure épreuve de la vie, tu ne t’en remettais pas. Á l’église, tu prenais la parole devant tout le monde, en expliquant le pourquoi de leurs venues. « Chers Amis, membres de la famille, l’épreuve que nous surmontons est dure, et plus particulièrement pour moi, qui viens de perdre mon père, l’homme qui m’est le plus cher au monde. Je vous invite à vous recueillir tous ensemble en sa mémoire, une dernière pensée, un dernier au revoir en sa mémoire. Mon père, Artur était un homme bien, plein de valeurs, un homme droit et honnête peut importer la situation.» Les gens devant toi étaient émus, surtout lorsque tu t’effondrais devant eux. « JE T’AIME PAPA! » criais-tu dans l’église qui vous recueillit tous en espérant qu’ils t’entendent. Après l’enterrement, une chose qui a eu un impact sur ton comportement, une chose qui t’a changé. Tu t’es renfermé sur toi-même, avais besoin d’évacuer cette haine, cette colère, tous les moyens étaient bon. Lorsque tu sortais en boîte, tu n’hésitais pas à te battre si ce qu’on te disait ne te plaisait pas. La dernière fois que tu t’es battue, t’était accompagné de Laure et non de Zoé, si elle n’était pas là, Laura, la CEO de VOGUE AUS, tu aurais tué cet infâme individu qui ne t’a pas respecté. Tu te vois encore en traîne de la défoncer, sa tête qui frappait la table, son sang qui dégouline. « Je te baise, toi et ta famille. Surtout ta putain de mère. » Étaient les mots prononcés et que tu n’as pas aimé entendre. Après que Laure t’est supplié de le lâcher et d’arrêter de le frapper, tu le jetais dehors « Casse toi, pauvre type. Tu as de la chance qu’elle était là. » Tu rentrais chez toi, à la maison et vidais seul une bouteille de whisky. Tu ne te souviens plus trop de cette soirée, c’est plutôt flou mais grave à ta patronne tu les événements te revenaient à la mémoire. Tu sais que tu es traîne de faire une petite dépressions tes amis te le disent souvent. Tu ne fais plus que boire, sortir, coucher. Tu suis actuellement un traitement chez le psychologue, car tu ne voulais pas perdre contacte avec certaines personnes dont Zoé et Laura, deux femmes à qui tu tiens énormément et qui ne te veulent que tu bien. Entre temps tes liens avec la jeune femme que tu appréciais tant évoluaient de plus en plus mais d’un point négatif après que tu est tomber au plus, encore lus bas que terre elle t’abandonnais comme ci elle ne te connaissais pas pour son nouveau petit copain. Elle te laisses, toi et vos années d’amitié. Au début c’était dur, tu ne t’en remettais pas mais vers la fin tu l’oubliais, tu avais autre chose en tête, ton père par exemple. Se réconcilier ou ne pas, tel est la question?
avatar
ADMINboulet depuis 1992

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t76-cosima-vous-avez-une-sorte-de-desespoir-hysterique-dans-votre-rirehttp://rfs-rpg.forumactif.com/t98-cosima-all-you-need-is-love

Infos de base
Age : 24
Statut : Célibataire
Occupation : romancière et vendeuse dans une boutique de sous-vêtements
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 14/10/2016
Conversations : 1257
Avatar : laura berlin
Crédits : kern
Prénom : anaïs (anaysum)
Fiche RPG
Book
▲ DC : Nope, pas encore
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Dim 13 Nov - 21:54

I WAS WONDERING IF .. OK JE ME TAIS.
BIENVENUE I love you
si tu as la moindre question, n'hésite pas 8D
bon courage pour ta fichette !

___________________________________________________________


On ne lit pas et on n’écrit pas de la poésie parce que ça fait joli. Nous lisons et nous écrivons de la poésie parce que nous faisons partie de la race humaine ; et que cette même race foisonne de passions. omega

Invité
Invité


Infos de base
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Dim 13 Nov - 21:58

Comment je suis contente de te voir parmi nous !!!
J'ai déjà hâte de lire ta fiche et je ne connais pas du tout la personne que tu as choisis xD

N'hésite pas à nous harceler en cas de besoin ♡
Invité
Invité


Infos de base
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Dim 13 Nov - 22:07

HELLO FROM THE OTHEEER SIIIIIIIIDE Arrow
Je plussoie totalement le choix d'avatar
Bienvneue
Invité
Invité


Infos de base
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Dim 13 Nov - 22:43

Bienvenuuuuuuuuuuuuuu parmi nous mon chou
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t158-let-s-get-lost-at-sea-minahttp://rfs-rpg.forumactif.com/t163-m-i-n-a

Infos de base
Age : 22
Statut : Célibataire
Occupation : Étudiante en économie
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 18/10/2016
Conversations : 1098
Avatar : Scarlett
Crédits : morrigan (av.), le corps beau. (gif)
Prénom : le corps beau. (cheyenne)
Fiche RPG
Book
▲ DC : Skylar
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Lun 14 Nov - 11:16

Bienvenue I love you
avatar
JÉSUS ✖ l'élue de la CB

Voir le profil de l'utilisateur

Infos de base
Age : 26
Statut : Célibataire
Occupation : tatoueuse
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 03/11/2016
Conversations : 286
Avatar : Adelaïde Kane
Crédits : lux aeterna
Prénom : pandora
Fiche RPG
Book
▲ DC : Isaac
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Lun 14 Nov - 11:36

    Bienvenue petite patate à l'eau
    Bonne chance pour ta fiche

___________________________________________________________

live and let die ,
Invité
Invité


Infos de base
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Lun 14 Nov - 14:42

Bienvenue parmi nous I love you
Invité
Invité


Infos de base
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Lun 14 Nov - 14:56

Bienvenue par ici
Invité
Invité


Infos de base
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Lun 14 Nov - 15:51

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Si tu as des questions, n'hésite pas!
Invité
Invité


Infos de base
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Lun 14 Nov - 16:55

bienvenue parmi nous I love you 
toutes les vannes que je voulais faire ont été faites, il ne me reste qu'à te souhaiter bon courage pour ta fiche I love you
avatar
ADMINboulet depuis 1992

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t76-cosima-vous-avez-une-sorte-de-desespoir-hysterique-dans-votre-rirehttp://rfs-rpg.forumactif.com/t98-cosima-all-you-need-is-love

Infos de base
Age : 24
Statut : Célibataire
Occupation : romancière et vendeuse dans une boutique de sous-vêtements
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 14/10/2016
Conversations : 1257
Avatar : laura berlin
Crédits : kern
Prénom : anaïs (anaysum)
Fiche RPG
Book
▲ DC : Nope, pas encore
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Lun 14 Nov - 19:59

Bravo, tu es validé(e)

bienvenue à toi petit padawan

tu sais déjà que j'aime ton histoire     après attention à quelques toutes petites fautes d’inattention mais bon je suppose que sur une fiche aussi longue, tu ne peux pas avoir un regard de lynx fais juste attention. :3  I love you allez, je ne vais pas te déranger plus longtemps, va te dégourdir les jambes sur le forum avec nous ! I love you



Maintenant que tu es un membre validé, il te faudra :

→ vérifier que ton avatar est bien recensé.
→ recenser ton prénom et ton nom dans ce sujet.
→ recenser ton lien avec la famille que tu as choisi.
→ créer ta fiche de liens.
→ créer des pré-liens.
→ demander un rang personnalisé.
→ rechercher un partenaire de rp pour t'amuser.

Nous te souhaitons de passer de bons moment sur ruthless family secrets.
XOXO, l'équipe administrative ♥
© RUTHLESS FAMILY SECRET

___________________________________________________________


On ne lit pas et on n’écrit pas de la poésie parce que ça fait joli. Nous lisons et nous écrivons de la poésie parce que nous faisons partie de la race humaine ; et que cette même race foisonne de passions. omega

avatar
ADMINboy's just wanna have fun !

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t65-ilhan-la-vie-est-faite-de-choix-oui-ou-non-continuer-ou-abandonner-se-relever-ou-rester-a-terre-certains-choix-comptent-plus-que-dautres#305

Infos de base
Age : 26
Statut : En Couple
Occupation : Policier
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 02/10/2016
Conversations : 931
Avatar : Chris sexy Wood
Crédits : avatar tag signa cosmic sheep
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Mar 15 Nov - 10:49

Mon dieu j'étais persuadée de t'avoir souhaité la bienvenue
Bref Bienvenue et je vais aller squatter ta fiche de lien

___________________________________________________________




loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that i know. and when it gets hard you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://rfs-rpg.forumactif.com/t413-hello-it-s-me#7018

Infos de base
Age : 26
Statut : Célibataire
Occupation : Mannequin et ancien policier
Arrivé(e) le : 13/11/2016
Conversations : 101
Avatar : Jon Kortejanera
Crédits : Truth Issues (a)
Prénom : Bryan aka Moutarde
Fiche RPG
Book
▲ DC : Néant.
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Mar 15 Nov - 10:53

Merci I love you
avatar
ADMINgirl's just wanna have fun !

Voir le profil de l'utilisateur

Infos de base
Age : 25
Statut : Marié(e)
Occupation : Photographe.
Orientation : Hétérosexuelle

Arrivé(e) le : 01/10/2016
Conversations : 899
Avatar : Phoebe Tonkin.
Crédits : Grean House Lab.
Prénom : Jennifer (COSMIC SHEEP.)
Fiche RPG
Book
▲ DC : Non.
▲ Dispo RP ? : Oui.
Liens:


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...

Mer 16 Nov - 16:41


Bienvenue sur le forum.

___________________________________________________________

    Love me like you do ◇ I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for. ©endlesslove
Contenu sponsorisé


Infos de base
Fiche RPG


Sujet ▲ Re: Hello... it's me...


Hello... it's me...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RUTHLESS FAMILY SECRETS :: To Become Someone :: Your Character :: Welcome-
Sauter vers: